Christian Schmidt -Tableaux, photographie, art photographique

Christian Schmidt

  Park de Christian Schmidt
Park
Little World
de € 599 à € 2 190
  Concert de Christian Schmidt
Concert
Little World
de € 599 à € 2 190
  Beach de Christian Schmidt
Beach
Little World
de € 599 à € 2 190
  Museum de Christian Schmidt
Museum
Little World
de € 599 à € 2 190
  Navigate de Christian Schmidt
Navigate
Little World
de € 599 à € 2 190
  Tingling de Christian Schmidt
Tingling
Compilation
de € 899 à € 1 499
  Crowd de Christian Schmidt
Crowd
Compilation
de € 699 à € 1 149
  Crowd II de Christian Schmidt
Crowd II
Compilation
de € 699 à € 1 149
  Blue Moon de Christian Schmidt
Blue Moon
Compilation
de € 599 à € 1 299
  3 Star DeLuxe de Christian Schmidt
3 Star DeLuxe
Compilation
de € 699 à € 1 149

Informations de fond sur Christian Schmidt

Introduction

Dans les prises de vue réalisées par Christian Schmidt, les sujets ressortent tout petits, un peu à la manière d’un plateau de jeu. Il s’agit pourtant de vastes paysages, de salles immenses et de grandes places qui, grâce aux compétences artistiques et techniques de ce photographe, suscitent chez le spectateur des impressions singulières qui rompent avec ses habitudes visuelles. Ainsi transforme-t-il un paysage de montagnes et de vallées situées près du col du Brenner (Italie) en une prétendue scène de modélisme ferroviaire, tandis que le muséum d’histoire naturelle d’Oxford se présente tel un modèle réduit révélant une foultitude de détails. Christian Schmidt propulse le traitement du net et du flou à de nouveaux sommets et crée un effet qui confère à ses travaux une patte inimitable. En réduisant la variété des contenus à l’essentiel, il transforme ses images en allégories dépossédées de leur lieu d’origine et acquérant une certaine universalité. Voilà comment un parc de la ville de Francfort se métamorphose en un jardin urbain transposable dans n’importe quelle ville connue pour ses gratte-ciel.


Créés en partenariat avec les entreprises allemandes Philipp und Keuntje/Telekom, la réalisation de ces dystopies complexes a nécessité de longs travaux préparatoires. Christian Schmidt a choisi les lieux avec soin et a toujours veillé à ce que les motifs correspondent à l’idée que s’en faisait le public. Pour trouver la bonne perspective, il n’a pas hésité à utiliser des plateformes télescopiques de parfois 50 mètres. Quant à la vue en plongée, elle était une condition sine qua non de leur réalisation ; elle seule permettait d’offrir au spectateur la sensation de contempler une miniature. Mais c’est surtout l’objectif à bascule grand format utilisé pour la distorsion de l’image qui a joué ici un rôle décisif. Il s’est toutefois gardé d’adopter l’angle de vue habituel en inversant la pratique consistant à atteindre la plus grande profondeur de champ possible. De cette façon, il a pu reproduire de grands motifs, nous les donnant à voir comme s’ils étaient minuscules et proches de l’œil. Ici, arrière et avant-plan ont été floutés : en rétrécissant les décors avec son appareil, il leur confère une atmosphère inhabituelle.


Cela fait maintenant plus de vingt ans que Christian Schmidt travaille comme artiste photographe. Sa passion pour la photo est née avec de vieux clichés noir et blanc que son grand-père, lui aussi photographe, avait pris de sa famille. Adolescent, il installa son premier laboratoire dans le garage de ses parents puis décida d’en faire son métier. Les grandes étendues, les portraits ainsi que les photos de produits ont toujours exercé sur lui une immense fascination. Il y raconte des histoires dans lesquelles les sujets sont graphiquement réduits et remettent en question les penchants optiques de celles et ceux qui les contemplent. Ses œuvres souvent récompensées ont été exposées dans de nombreux pays. Plusieurs fois lauréat du prestigieux Photo Annual Award à New York ainsi que du Prix de la Photographie à Paris, le magazine Lürzer’s Archive l’a régulièrement classé parmi les 200 meilleurs photographes du monde.

Citation: « La photographie est la capture d’un moment qui disparaît après avoir déclenché l’obturateur. La technologie tilt-shift fait passer ce moment de la réalité apparente au monde réel en miniature.»

Curriculum vitæ

1970 Naissance à Göttingen
Vit et travaille à Stuttgart