Hiroshi Sato
Scene D de Hiroshi Sato
Scene D
Scene D
2016 / 2017

Scene D

Édition limitée, Tirage: 150, Signée
N° d'œuvre : HSA05

€ 949,00

Partager sur

TVA incluse plus € 34 de frais d'envoi

Hiroshi Sato

Scene D

Édition limitée, Tirage: 150, Signée
2016 / 2017
Scene D de Hiroshi Sato
€ 949,00
70 x 132 cm

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant

Sans cadre

€ 949,00
Partager sur
TVA incluse plus € 34 de frais d'envoi

Plus d'œuvres de Hiroshi Sato

Informations de fond sur Hiroshi Sato

Le jeune artiste japonais Hiroshi Sato tourne autour des traces conscientes et inconscientes de ses personnages. Par ses couleurs harmonieusement assorties, sa noblesse et sa rêverie, la série Fan Fiction n’est pas sans rappeler Edward Hopper. Les espaces et les figures respirent l’esprit d’une complexe perception du présent. La patte de Sato est inimitable. Dans les images d’Hiroshi Sato, les surfaces géométriques et les ombres graphiques entourant les figures féminines évoquent, à travers leurs lignes de démarcation bleues presque blanches, chacun des rais lumineux et des facettes colorées du kaléidoscope.

Sato varie volontairement les plaisirs, oscillant entre graphisme et symbolisme, tel que le fit jadis avant lui l’artiste américain Chuck Close, auquel d’ailleurs il se réfère à côté de Jan Vermeer, Andrew Wyeth et Euan Uglow. Ses images ont l’air étonnamment harmonieux, même dans des clins d’œil dynamiques lors desquels temps et mouvement sembleraient figés. Ce sont des fragments poétiques d’une quête picturale faite de couleurs et de graphismes.

Sato développe sa narration au sein d’une réalité physique propre. Les espaces miniatures qu’il construit observent un strict rapport de 1 à 12 par rapport à ses œuvres finales. Dans cet environnement à l’existence réelle, il donne vie, comme un réalisateur de cinéma, à la composition de ses œuvres. L’artiste se réfère souvent aux classiques du cinéma ; ses intrigues, selon les mots même de Sato, seraient comparables aux mythes classiques des époques passées. Dans l’œuvre Scene C, le renvoi au film d’horreur en tant que genre est univoque : l’affiche du film de Le Silence des agneaux y prend un tout nouveau sens.
Hiroshi Sato a étudié les arts plastiques à l’Academy of Art University à San Francisco. Les travaux de ce Japonais de naissance (*1987) ont été exposées lors de nombreuses expositions individuelles et collectives aux États-Unis.