Red Rose de Andrey Yakovlev & Lili Aleeva
Édition limitée, Tirage: 150, Signée
Édition limitée, Tirage: 150, Signée
Édition limitée, Tirage: 150, Signée
2015 / 2019 ALA29
Andrey Yakovlev & Lili Aleeva
À propos de l’œuvre

Red Rose

La série Triumph of Form rend hommage à l’esthétique de l’ère Art déco. Le couple d’artistes Andrey Yakovlev & Lili Aleeva y met en scène des figures féminines avec faste et glamour, tout comme il était d’usage de le faire dans les années 1920 et 1930, à l’instar des portraits réalisés par Tamara de Lempicka. Andrey Yakovlev a reçu plusieurs prix, dont celui du meilleur photographe de Russie.
60 x 48
100 x 80
120 x 96
Modifier le cadre
Cadre

Cadre avec passe-partout Hambourg, Largeur de profil 20 mm, chêne Spessart noir, 80 x 68 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

Modifier le cadre
Cadre

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant, Sans cadre, 100 x 80 cm (Dimensions extérieures)

Caisse américaine Bâle, Largeur de profil 15 mm avec verre acrylique brillant , chêne Spessart noir, 104,4 x 84,4 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

Modifier le cadre
Cadre

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant, Sans cadre, 120 x 96 cm (Dimensions extérieures)

Caisse américaine Bâle, Largeur de profil 15 mm avec verre acrylique brillant , chêne Spessart noir, 124,4 x 100,4 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

€ 399
TVA incluse plus € 12 de frais d'envoi
Qualité de musée exceptionnelle
Emballage Art Security
30 jours de droit de retour
Informations de fond sur Andrey Yakovlev & Lili Aleeva
Introduction
The Triumph of Form


Les œuvres de la série The Triumph of Form s’inspirent des grands maîtres de la peinture. Le couple d’artistes moscovites Andrey Yakovlev et Lili Aleeva s’inspire de peintures célèbres et de styles historiques dans des photographies à la fois nouvelles et fascinantes. Ils entament ainsi un dialogue artistique avec La Jeune Fille à la perle (1665) de Vermeer et transforment l’élément central de cette œuvre d’art mondialement connue en un cadran d’horloge sans aiguilles. Dans le contexte constructiviste, cette intemporalité symbolique se transforme en une expérience inédite capable de transporter le spectateur à travers différentes époques de notre histoire culturelle. Il en va de même pour l’œuvre Sisters, largement empruntée au célèbre tableau Gabrielle d’Estrées et une de ses sœurs (1594) exposé au Louvre. Yakovlev & Aleeva le réinterprètent de manière décorative avec une palette de couleurs innovante. Ici, la lumière, les teintes, les gestes, les éléments graphiques, sans oublier les regards des protagonistes dans la salle de bain, créent un jeu truffé de références à l’original. Quant à la mélancolique Tamara de Lempicka, célèbre dans les années 1920 et 1930 pour ses portraits Art déco d’aristocrates et de membres de la haute-bourgeoisie, ses peintures glamour leur ont également servi d’inspiration. Dans sa grande diversité, la série The Triumph of Form transcende les différentes époques de l’histoire de l’art. Elle forme une constellation picturale qui s’étend du XVIe au XXe siècle et retient immédiatement l’attention du spectateur.


Girl with a Fish


Des sujets de peinture classique et des natures mortes hollandaises, le tout mêlé de haute couture : le couple d’artistes Andrey Yakovlev et Lili Aleeva s’est acquis une réputation internationale en créant des compositions originales. Leur travail commun associe le talent de l’un à celui de l’autre. Si elle conçoit et équipe les environnements en sa qualité de directrice artistique, lui se charge de leur exécution photographique.

Un visage aux traits nets, un regard percutant. Une robe, un foulard et des lèvres d’un rouge impressionnant : si la photographie Girl with a Fish porte un titre simple, il semble que sa composition le soit également. Ce n’est que dans un second temps que l’on identifie les finesses apportées par les artistes. La dorade argentée ne repose en effet sur rien de moins qu’un papier en soie décoré par le célèbre emblème de Louis Vuitton. De plus, le coloris, la composition et la texture établissent des liens avec l’avant-garde russe. Andrey Yakovlev et Lili Aleeva puisent également leur inspiration chez Kusma Sergejewitsch Petrow-Wodkin et sa Girl in red headscarf en particulier, à laquelle l’on pense inévitablement.

Si Girl with a Fish convainc justement en se réduisant à l’essentiel, d’autres travaux de la série Gallery s’illustrent par une opulente composition. Devant l’image d’une table garnie de spécialités culinaires, les deux artistes placent deux beautés classiques vêtues de robes en soie. Tournées vers le spectateur, les modèles restent mystérieux et énigmatiques sur les photographies. Aucun détail ne semble choisi par hasard, la composition laissant également apercevoir un rideau et une nappe minutieusement drapés. Ainsi les sujets du duo d’artistes évoquent-ils à leur tour les tableaux de Jan Vermeer ou de Pieter Claesz. Les œuvres d’Andrey Yakovlev et de Lili Aleeva s’illustrent par les rapprochements qu’elles établissent avec l’histoire de l’art, et leur mise en œuvre originale de motifs traditionnels.

Hannah Hör
Curriculum vitæ
1962Naissance à Ijevsk, Russie
Depuis 1980Photographe professionnel
1991Ouverture de son propre studio photo
1998Se lie à la directrice artistique Lili Aleeva
Vit et travaille à Moscou en tant que photographe indépendant
Distinctions
2011Médaille d’or du Trierenberg Super Circuit
2006Premier Prix lors du concours moscovite de photographie publicitaire « Profi »
1990Deux fois récompensé en tant que meilleur photographe lors du concours photo des artistes photographes de Russie

Visitez le site LUMAS USA!

Aucune livraison n'est possible dans votre pays à partir de cette page.
Si vous désirez passer commande chez nous, veuillez visiter le site LUMAS USA.

Non merci, j'aimerais rester sur cette page.
Oui, je souhaiterais changer.