Bond 45, Times Square de James & Karla Murray
James & Karla Murray

Bond 45, Times Square

2011 / 2014
Édition limitée, Tirage: 100, Signée
Édition limitée, Tirage: 100, Signée
34 x 120
45 x 160
Modifier le cadre
Cadre

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant, Sans cadre, 34 x 120 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

Modifier le cadre
Cadre

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant, Sans cadre, 45 x 160 cm (Dimensions extérieures)

Caisse américaine Tokyo, Largeur de profil 20 mm avec verre acrylique brillant, noir, 50,4 x 165,4 cm (Dimensions extérieures)

Sur papier premium. Non monté ou encadré. Expédié roulé

€ 549,00
TVA incluse plus € 16 de frais d'envoi | N° d'œuvre : JKM21
Informations de fond sur James & Karla Murray
Introductions
James & Karla Murray

Ces petits magasins new-yorkais de toutes les couleurs nous incitent à descendre dans la rue, en pleine cohue, une caractéristique de la ville. Expression vivante de la diversité culturelle et religieuse de New York, chaque façade de magasin raconte, à travers son enseigne publicitaire et son choix individuel de produits, une histoire personnelle.

Le duo d'artistes new-yorkais, James et Karla Murray, s'est intéressé à ces modestes et fringants témoins historiques, et les a sciemment capturés à l'aide d'une caméra analogique de 35 mm. Nombreux sont ces magasins qui comme la Yonah Schimmel Knish Bakery, à Manhattan, ou le Jackson Heights Florist du Queens sont depuis longtemps des institutions. D'autres sont venus s'ajouter avec les années. Les circonstances économiques actuelles doublées de nouveaux arrêtés municipaux trop empressés les placent cependant dans une situation difficile.

À l'instar de cette ancienne boucherie, installée de longue date, qui se bat pour sa survie. Alors qu'elle le faisait depuis toujours, celle-ci s’est vu interdire d'exposer en vitrine ses produits traditionnels. Le capital de chaque magasin se trouve dans son mélange homogène entre tradition et art de s’adaptater. Chacun à leur manière, les propriétaires cherchent à attirer l'attention sans qu'aucun ne dispute la place de l'autre. Le désordre des panneaux publicitaires au-dessus des baies vitrées n'est rien d'autre que l'expression d'une démocratie vivante en perpétuel renouvellement. Tous peuvent se vanter d'un choix de produits exceptionnel, mais aucun ne coupe la parole à l'autre. Que tout ne soit pas parfaitement arrangé mais que parfois une fissure vienne orner un mur, qu'un store décoloré par la lumière du soleil ou qu'un panneau publicitaire caché apparaisse, cela contribue à rendre ces magasins de rue d'autant plus sympathiques. D'ailleurs, cela vaut la peine de se transformer en flâneur pour se laisser transporter d'une offre à l'autre. Non seulement pour découvrir les sensibles différences qui caractérisent ces étonnantes constructions new-yorkaises, mais aussi pour se laisser transporter, dans chacune des rues bordées par ces magasins, par un sentiment de rythme très particulier.

Pour la réalisation de ce documentaire, le coup d'œil seul des photographes n'a pas suffi. C'est en se déplaçant directement dans les magasins, en interviewant sur bande magnétique les propriétaires, en réalisant leur portrait et en les assemblant en un panoramique libre de tout obstacle que les artistes ont réalisé cette vue d'ensemble. À travers cette intervention artistique se reflète à la fois le geste et le caractère de conservation de ce projet engagé. Le regard se porte de manière subtile sur une culture citadine en voie, malheureusement, de disparition, une culture qui vit de la proximité, de la tolérance et de l'adaptation créative. Les grandes chaînes, avec leurs labels uniformes, prennent la place de ces magasins originaux. Elles repoussent cette culture voisine ainsi que sa diversité culturelle composite dont le mélange contribue justement à l'atmosphère particulière de ces rues. Qualités qui iraient à toutes les villes, et pas seulement de ce côté-là des trottoirs new-yorkais. Ces réalisations sont des expressions esthétiques parfaites de l'urbanité.

Stephan Reisner
Curriculum vitæ
James T. Murray
1964Né à Bridgeport, CT, USA
Vit et travaille à New York et Miami

Karla L. Murray
1968Née à New York, USA
Vit et travaille à New York et Miami
Collections
Smithsonian Center for Folklife and Cultural Heritage, Ralph Rinzler Folklife Archives and Collections, Washington, DC, USA
New York Public Library, Photography Collection/ Miriam and Ira D. Wallach, Division Of Art, Prints & Photographs, New York, NY, USA
Publications
The Source
City Magazine
Rolling Stone
Stern
Time Out New York
Die Zeit
Der Spiegel
Expositions

Expositions individuelles

2013New York Nights, Clic Gallery, New York, USA
2012Store Front, Fotogralerie im Blauen Haus, Munich, Allemagne
2011Store Front II, Clic Gallery, New York, USA
2009Store Front, Clic Gallery, New York, USA
2008Counter/Culture: The Disappearing Face of Brooklyn’s Storefronts, Brooklyn Historical Society, New York, USA

Expositions collectives

2010Clic Gallery, New York, USA
2001Up on the Roof: The Culture of New York City Rooftops, The New-York Historical Society, New York, USA

Visitez le site LUMAS USA!

Aucune livraison n'est possible dans votre pays à partir de cette page.
Si vous désirez passer commande chez nous, veuillez visiter le site LUMAS USA.

Non merci, j'aimerais rester sur cette page.
Oui, je souhaiterais changer.