Andreas Kock
Little miss Newton II de Andreas Kock
Little miss Newton II
Little miss Newton II
2011 / 2012

Little miss Newton II

Édition limitée, Tirage: 150, Signée
Édition limitée, Tirage: 100, Signée
N° d'œuvre : AKO18

€ 349,00

Partager sur

TVA incluse plus € 9,90 de frais d'envoi
N° d'œuvre : AKO17

€ 949,00

Partager sur

TVA incluse plus € 9,90 de frais d'envoi

Andreas Kock

Little miss Newton II

Édition limitée, Tirage: 150, Signée
2011 / 2012
Little miss Newton II de Andreas Kock
€ 349,00
€ 349,00
40 x 60 cm

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant

Sans cadre

€ 349,00
80 x 120 cm

Contrecollage sous verre acrylique, épaisseur 2 mm brillant

Sans cadre

€ 949,00
Partager sur
TVA incluse plus € 9,90 de frais d'envoi

Plus d'œuvres de Andreas Kock

Informations de fond sur Andreas Kock

Andreas Kock

Comme Helmut Newton, Andreas Koch est un iconoclaste, à comprendre ici dans le sens d’une deuxième génération. Le photographe de mode est connu pour ses shooting photo mis en scène et inhabituels, dans lesquels il utilise consciemment des modèles de film et de l’histoire de l’art. Little Miss Newton est le titre de sa nouvelle série. Il ne pourrait pas montrer sa référence de façon plus ouverte et en même temps pleine de respect envers le créateur des Fashion-Nudes.

Stephan Reisner

FENÊTRE SUR COUR

Vous souvenez vous du film d'Hitchcock Fenêtre sur cour, de cette histoire mystérieuse qui se déroule par la fenêtre de l'autre côté de la cour ? Quelque chose de ce suspense, sans qu'il y ait bien sûr le supposé crime du film, se trouve également dans les photographies d'Andreas Kock de Stockholm. Elles faisaient partie d’une série de mode - une fois de plus la photographie de mode se révèle être à la source de photos passionnantes… – elles fascinent par leur forte sensibilité et leur mise en scène arrangée jusque dans le moindre détail. Kock passe pour un perfectionniste, ses décors sont finement élaborés. Sur le plateau, il agit comme un metteur en scène dont l’idéal serait de transférer l'image telle qu'il l’a en tête vers son Hasselblad ou son Mamiya. Ses personnages sont des femmes fières et fortes souvent représentées dans des poses provocantes. Les couleurs claires et théâtrales ainsi que l’utilisation du clair-obscur rappellent le peintre américain Edward Hopper. Un autre point commun avec le peintre : le non-dit, ces histoires que les images insinuent sans jamais raconter.
--- Informations bientôt en ligne ---