Burns Archive

Burns Archive

  • Geishas
  • Introduction

  • Bio

Geisha

Les Archives Burns sont réputées pour la restauration et la présentation d'oeuvres issues d'ères inexplorées de l’histoire et de la photographie. Fondées et dirigées par Stanley B. Burns et Elisabeth A. Burns, les archives rassemblent plus de 800 000 photographies, dont une collection complète d’anciennes photographies colorisées.

Les photographies de geishas des villes portuaires du Japon, en particulier du Yokohama des années 1880 à 1910, représentent un point fort de la collection. Ces photographies ont perpétué l'art de la peinture sur bois du Ukiyo-e des siècles précédents. Au XIXème siècle, la ville portuaire de Yokohama n’était pas accessible à tous les étrangers. Certains quartiers cependant permettaient aux visiteurs de découvrir la culture Japonaise. Les photographies, représentant des scènes quotidiennes de la vie des Geishas mais aussi des scènes courtoises, étaient destinées à être publiées dans des albums grand format afin d’être vendues aux voyageurs. Ces photographies étaient des mises en scène. Elles représentaient, pour leurs créateurs, les us et coutumes des Geishas. Ainsi furent révélées les beautés mystérieuses du Japon de part le monde. Elles furent découvertes puis conservées, grâce aux Archives Burns et à nouveau rendues accessibles au public.

Le respect de la tradition est un phénomène étonnant au Japon. Ainsi cette nation industrielle moderne a pu conserver son caractère et sa culture ancestrale.

Après l’ère Edo et le long combat du Shogun, le pays retrouva enfin la paix. Les arts se sont alors développés sous l’influence du bouddhisme zen. La bourgeoisie fit introduire des salons de thé. Les geishas y organisaient la cérémonie du thé, puis développèrent l’art floral et d’autres qualités.

Geisha signifie « artiste ». Les geishas étaient des hôtesses professionnelles et maîtrisaient l’art de réjouir les hommes grâce à la danse traditionnelle, à la musique, au chant et à leurs conversations, leur intelligence et leur humour. Ainsi imitaient-elles la vie féodale du shogun pour les marchands bourgeois qui s’étaient vu refuser une ascension au cœur de la noblesse. Les geishas pouvaient être le sujet d’une ascension sociale, leur long apprentissage était souvent récompensé par la richesse et le prestige. Á l’apogée de la culture des geishas, lors de l’ère Meiji (1868-1912), les photographies pouvaient promouvoir considérablement la beauté d’une geisha, jusqu'à la rendre célèbre.

Ces trente dernières années, Stanley B. Burn s’est consacré à la collection de photographies basées sur les diversités culturelles. Ses archives sont devenues une source inépuisable d’inspiration et d’information pour la recherche et les médias. Il conseille également les sociétés de production cinématographique d’Hollywood à propos d’esthétique de l’image et de questions historiques. Cependant, il exerce avant tout en tant que chirurgien oculaire à New York.

Elisabeth A. Burns est directrice artistique et curatrice des Archives et Éditions Burns. Elle a publié de nombreux ouvrages traitant d’une variété de sujets dans le domaine de l’histoire culturelle et des sciences physiques, médicales et naturelles. Elle organise également des expositions basées principalement sur les photographies des Geishas du XIXème siècle.

  • LUMAS Featuring

    Ces artistes vous intéressent-ils ?

  •   DALLAE BAE 
    DALLAE BAE
  •   JESSICA TAN GUDNASON 
    JESSICA TAN GUDNASON
  •   ALEXIS GOUIN 
    ALEXIS GOUIN
  •   HAN LEI 
    HAN LEI
  •   IKENAGA YASUNARI 
    IKENAGA YASUNARI
Récemment consulté(s) 0
Favoris  0
Panier 0
Le produit a été ajouté
L'article a été retiré
Retour
Paiement sécurisé
01 43 29 10 29
Service

Nous vous tenons informés !

Cercle Vernissage
Inaugurations, promotions et autres événements de LUMAS.
LUMAS
Privée
Des œuvres d’art exclusives à saisir rapidement.
LUMAS
Magazine
Le magazine d’art semestriel gratuit de LUMAS.
Veuillez remplir les champs rouges.

M. Mme

S’inscrire maintenant *Champ obligatoire

Vernissages et événements dans votre galerie LUMAS.
Œuvres d’art exclusives, disponibles très peu de temps.
Et le magazine LUMAS, gratuitement chez vous, au moins une fois par an.

Emmenez l’art dans votre vie !

Merci de votre intérêt pour LUMAS !

Demandez également le magazine gratuit LUMAS maintenant. Plein de nouvelles éditions, les artistes et leurs œuvres en coulisse, gratuitement à votre domicile au moins une fois par an !

Veuillez remplir les champs rouges.

M. Mme

S’inscrire maintenant Demander le magazine gratuitement