Baron Wolman
 
  • Introduction

  • Bio

  • Liens

Musiciens de légende

C’est à la création de l’illustre magazine Rolling Stone en 1967 que remonte la rencontre de Baron Wolman avec la période la plus agitée de l’histoire du rock. Janis Joplin, The Rolling Stones, Frank Zappa, The Who, Jimi Hendrix, Joan Baez, Iggy Pop, Pink Floyd, Bob Dylan, The Grateful Dead, Phil Spector, Jim Morrison, Johnny Cash, Ike & Tina Turner ont été les icônes de toute une génération et Wolman les a suivis de près avec son appareil. Ses impressionnants portraits de musiciens ont fait la couverture de plus d’une vingtaine de numéros du magazine. Lorsque Wolman quitta la rédaction au bout de trois ans, le « rock s’était pendu lui-même », selon sa propre expression, et il avait déjà photographié et immortalisé tous les concerts mythiques comme Woodstock ou Altamont. Wolman ne pouvait rendre un plus brillant hommage aux camarades de sa génération.

Témoin d’une époque radicale, marquée par le sexe, la drogue, les situations politiques explosives, la question du racisme et la guerre du Vietnam, hantée par la recherche d’une nouvelle identité, d’une nouvelle spiritualité, Wolman a su élaborer des photos reflétant et célébrant un nouvel idéal de vie. Il s’est fondu dans la foule, a ressenti et partagé ses désirs et ses sentiments afin de pouvoir retranscrire l’émotion musicale dans un dialogue photographique entre le public et les plus grands rockeurs. Spectateur invité derrière la scène, également présent lors des enregistrements en studio, il sera même de passage chez la timide Janis Joplin. Il devient alors un partenaire amical de confiance dans des situations intimes uniques. Il rencontre un Johnny Cash dubitatif et pensif dans sa loge, et un Frank Zappa métamorphosé en lutin errant dans un paysage rocheux. Wolman a aussi capturé le visage méphitique d’un Miles Davis totalement absorbé dans son entrainement au Fitness-studio.

Parmi ses archives photographiques, les portraits de Jimi Hendrix font partie des favoris de Wolman. Lors de ces séquences, il avait en effet l’impression que son appareil Nikon se trouvait en osmose avec le rythme diffusé par la guitare d’Hendrix. Wolman se sentait souvent comme un caméléon en immersion absolue dans la situation afin d’en profiter au maximum sans l’altérer.

Photographe débordant de créativité, il fonda à la suite de sa collaboration avec Rolling Stone son propre magazine de mode puis une chaîne câblée indépendante consacrée à la musique, VH1. A présent en retrait du monde de la photographie tournée vers la musique, il se souvient volontiers du « bon vieux temps », lorsque les photographes n’étaient pas encore entièrement soumis aux impératifs commerciaux, lorsque la musique elle-même passait avant les intérêts carriéristes et les enjeux financiers.
 

1937  Naissance à Columbus, Ohio, USA
1959  Diplômé de la Northwestern University, Chicago, USA
1967  Photographe pour Rolling Stone Magazine
1970  Editeur du Rags Magazine
1972  Editeur et propriétaire de la maison d’édition Squarebook Publishing
Vit et travaille à Santa Fe, Nouveau Mexique, USA












> En savoir plus
< Réduire
Favoris  0
Votre œuvre a été ajoutée à vos favoris
Panier  0
Le produit a été ajouté
L'article a été retiré
  • Invitations aux événements artistiques exclusifs dans votre galerie
  • Nouveautés, offres spéciales et recommandations de nos commissaires d’exposition
  • L’Art Magazine LUMAS gratuitement chez vous
Repéré par :