Marc Quinn
 
  • Introduction

  • Bio

  • Expositions

  • Liens

À PROPOS DE L'ŒUVRE

Que serait-il si les plantes n’étaient plus seulement faites pour attirer abeilles et autres insectes, mais tenteraient plutôt de capter l’attention des gens qui désormais jouent un rôle crucial pour leur survie ? C’est cette pensée qui inspire à Marc Quinn des arrangements floraux aux couleurs puissantes, presque irréels, d’une rare opulence. Criards et éclatants, ces motifs exercent une irrésistible attraction sur le spectateur. La stimulation des sens est ici érigée en principe esthétique.

Représentées sous des formes artistiques les plus variées, les fleurs sont, chez Marc Quinn, un sujet récurrent. En 2013, il a participé au célèbre Chelsea Flower Show de Londres où son installation The Rush of Nature — colossale orchidée fleurie en bronze — éveilla beaucoup d’intérêt. L’intervention de l’Homme dans la nature joue un rôle primordial dans les œuvres de Quinn ; congelées dans de la silicone et composées pour partie d’éléments issus de plantes variées, ses œuvres se situent à la croisée de l’art et de la science.


À PROPOS DE L'ARTISTE

Aux côtés d’artistes tels que Damien Hirst, Tracey Emin, Sarah Lucas ou Jake et Dinos Chapman, il fait partie de ces Young British Artists qui, dans les années 1990, se lancèrent, avec leurs œuvres spectaculaires et parfois provocantes, à la conquête du milieu artistique. Avec sa sculpture Self — une reproduction de la tête de l’artiste réalisée à partir de son propre sang congelé —, Quinn participa à la légendaire exposition Sensation qui, en 1997, fit fureur dans le monde entier. Organisée par le célèbre collectionneur Charles Saatchi et présentée à la Royal Academy of Arts de Londres, cette exposition fur largement médiatisée sur le plan international et contribua à durablement forger réputation du jeune artiste.

Comme la plupart de ses compagnons de route des Young British Artists, Quinn crée des œuvres d’art figuratives. La réflexion du corps humain, notamment, vu dans sa fragilité et sa morbidité, constitue le fil conducteur d’une œuvre ô combien complexe. Il établit pour ce faire le lien entre l’art d’une part, les connaissances et les moyens techniques des sciences naturelles d’autre part, pour se rapprocher des questions existentielles de la vie.

Bon nombre de ses sculptures ont déjà été exposées dans des espaces publics, ainsi l’œuvre Alison Lapper Pregnant, sur Trafalgar Square, reproduite par la suite pour la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Londres. Marc Quinn fut le premier artiste à avoir été exposé par Jay Joplin, le légendaire marchand d’art et fondateur de la White Cube Gallery. Ses œuvres font maintenant partie des plus grandes collections d’art du monde, celles du Museum of Modern Art et de la Tate Britain notamment ; en 2003, il a participé à la Biennale de Venise.


DÉMARCHE ARTISTIQUE

Pour créer ses sculptures, Quinn travaille souvent avec des matériaux organiques qu’il soumet à congélation pour pouvoir les conserver. Les images de cette série s’appuient sur des compositions florales congelées dans de la silicone par l’artiste. Il les transpose ensuite dans des peintures hyperréalistes dont il se sert comme modèles de référence pour ses tirages. Grâce à la sursaturation des couleurs et à leur inversion, Marc Quinn excelle dans l’artifice ; l'empreinte de l'Homme sur la nature y est représentée avec brio. Ainsi déconstruit-il dans le même temps l’idée du modèle vivant : les fleurs, tuées par la congélation, semblent fraîches et vivantes grâce à leur conservation.

Daniela Kummle
1964Naissance à Londres, GB
A étudie l'histoire et l'histoire de l'art au Robinson College de l'Université de Cambridge, Cambridge, GB
A travaillé comme assistant pour le sculpteur Barry Flanagan
2012Une réplique de la célèbre sculpture de Quinn Alison Lapper Pregnant a été exposée sur la scène principale de la cérémonie d'ouverture des jeux paralympiques de Londres
Vit et travaille à Londres, GB




Expositions (sélection)

2014Marc Quinn, Centro de Arte Contemporáneo Málaga, Malaga, Espagne
2013Marc Quinn – Portraits of Landscapes, Greenfield Sacks Gallery, Santa Monica, USA
2012Brave New World, Galerie Thaddaeus Ropac, Paris, France
2011Marc Quinn – At the Far Edges of the Universe, Fabrik Contemporary Art, Hong Kong, Chine
2010Marc Quinn – Allanah, Buck, Catman, Chelsea, Michael, Pamela and Thomas, White Cube, Londres, GB
2009Marc Quinn, Mary Boone Gallery, New York City, USA
2009Carbon Cycles, Galerie Daniel Blau, Munich, Allemagne
2009Selfs, Fondation Beyeler, Bâle, Suisse
2008Marc Quinn: Evolution, White Cube, Londres, GB
2007Marc Quinn, DHC/ART Fondation pour l'art contemporain, Montréal, Canada
2006Marc Quinn, Galerie Hopkins, Paris, France
2006Marc Quinn – Recent Sculptures, Musée de Groningue, Groningue, Pays-Bas
2005Marc Quinn – Chemical Life Support, White Cube, Londres, UK
2004Marc Quinn: Flesh, Musée irlandais d'art moderne, Dublin, Irelande
2004Marc Quinn, Mary Boone Gallery, New York, USA
2003Marc Quinn: The Overwhelming World of Desire, Collection Peggy Guggenheim, Venise, Italie
2002Marc Quinn, Walker Art Gallery, Liverpool, GB
2002Marc Quinn, Tate Liverpool, Liverpool, GB
1999Marc Quinn, Kunstverein Hannover, Hanovre, Allemagne
1995Art Now: Marc Quinn – Emotional Detox, Tate Britain, Londres, GB




> En savoir plus
< Réduire
Favoris  0
Votre œuvre a été ajoutée à vos favoris
Panier  0
Le produit a été ajouté
L'article a été retiré
Des inspirations, page après page : l’Art Magazine LUMAS

Dans l’Art Magazine LUMAS, vous trouverez une fine sélection de nouvelles découvertes, les derniers travaux et plein d’autres choses sur nos artistes. Recevez-le gratuitement chez vous.

Toujours à la page : la newsletter LUMAS

Soyez les premiers à découvrir nos nouveautés, événements et autres recommandations des commissaires d’exposition LUMAS. Nous nous réjouissons également de vous inviter aux événements exclusifs dans votre galerie LUMAS.
M. Mme
Art Magazine Newsletter
//fill search fields on main stage Choisissez votre langue