Christopher Marley
 
  • Introduction

  • Bio

  • Publications

À première vue, les sculptures de Christopher Marley ressemblent à de délicates mosaïques faites de pierres précieuses. Puis, stupéfaits, nous reconnaissons qu’il s’agit en fait d’insectes exotiques – un arrangement inédit évoquant des objets métalliques brillants. L’on y découvre des papillons tropicaux et autres coléoptères aux couleurs extravagantes, minutieusement disposés les uns aux côtés des autres, telles de petites pièces de bijouterie.

C’est ce contraste, précisément, entre chaos prétendu de la nature et rigueur de la composition qui, pour Marley, caractérise son travail : « Je voudrais opposer à l’immense variété des insectes, avec leurs couleurs, motifs et formes multiples, l’ordre, la pureté de la composition. » De fait, il y parvient : par une approche consistant à détacher les insectes de leur contexte scientifique habituel, il les remet en scène d’une façon tout à fait moderne. Ils deviennent alors des objets d’art autonomes.

Ses œuvres ne manquent pas d’originalité. Marley plonge ses compositions entomologiques dans une résine synthétique. Ce procédé les conserve pour l’éternité. Pour LUMAS, il a réalisé une reproduction, fidèle aux couleurs et aux dimensions, des différents insectes. En la fixant au verso d’une plaque de verre acrylique de 6 mm d’épaisseur, il crée presque une authentique sculpture 3D.

Outre le concept artistique en tant que tel, la démarche fascine par son incongruité. Ayant lui-même souffert d’une véritable entomophobie étant jeune, Christopher Marley s’est consacré à l’étude des insectes à l’âge adulte avant de se découvrir une véritable passion pour eux. Depuis, il voyage dans les contrées les plus reculées de la planète, en quête de papillons de nuit rares ou d’espèces de guêpes que l’on croyait éteintes. Voilà pourquoi il ne collectionne que des bestioles décédées d’une mort naturelle – ou au bénéfice de la science. Ainsi contribue-t-il, par son travail, à protéger les espèces autant qu’à faire avancer la recherche sur les espèces menacées.

Sarah Fassio
A étudié le design
Vit et travaille à Salem, Oregon, USA

 

Livres / Catalogues (sélection)

Christopher Marley. Biophilia. New York, 2015
Christopher Marley. Pheromone. Portland, OR, 2008

 

> En savoir plus
< Réduire
Favoris  0
Votre œuvre a été ajoutée à vos favoris
Panier  0
Le produit a été ajouté
L'article a été retiré
Des inspirations, page après page : l’Art Magazine LUMAS

Dans l’Art Magazine LUMAS, vous trouverez une fine sélection de nouvelles découvertes, les derniers travaux et plein d’autres choses sur nos artistes. Recevez-le gratuitement chez vous.

Toujours à la page : la newsletter LUMAS

Soyez les premiers à découvrir nos nouveautés, événements et autres recommandations des commissaires d’exposition LUMAS. Nous nous réjouissons également de vous inviter aux événements exclusifs dans votre galerie LUMAS.
M. Mme
Art Magazine Newsletter
//fill search fields on main stage Choisissez votre langue