Andrej Barov
 
  • Introduction

  • Bio

  • Expositions

  • Publications

Les paysages urbains cubistes d’Andrej Barov

Avec la représentation de la réalité dans l’art, est toujours reliée la question de la possibilité de représenter en général. Dans l’art moderne, le caractère de représentation de l’art a été dissout au profit du médium : couleurs et formes sont devenues indépendantes et, détachées de leur support, mènent leur propre vie, expriment plutôt un monde intérieur ou des émotions.

Au moment où la peinture se détache de la pure représentation, la photographie fait son entrée avec la promesse de pouvoir fixer la réalité telle qu’elle est. Mais quelle est cette réalité ? Est-ce seulement ce que l’on voit ou également ce que l’on ressent en regardant, ou même le souvenir de ce que l’on a vu ?

Andrej Barov veut que l’on comprenne ses images de Tokyo comme une reconstruction du souvenir de ce qui a été vu. « Lorsque l’on séjourne au Japon, l’on est entouré de couleurs complètement différentes. Beaucoup de choses ont des couleurs fluorescentes et lumineuses, pour notre regard c’est un peu psychédélique. » Le Tokyo d’Andrej Barov est constitué d’impressions de lumière fragmentées, une ville toute en couleurs, formes et structures, un alphabet cubique aux impressions sensorielles condensées. Comme dans d’autres travaux, Barov transforme à l’aide de retouches digitales la photographie en quelque chose de plutôt pictural, utilise ce potentiel artistico-créateur pour rendre visible la réalité, tel un processus complexe  de perception intérieure: « il s’agit pour moi de la capacité de notre cerveau à construire une sorte de mosaïque de souvenirs fragmentés, d’impressions et d’images vécues, lesquels nous servent de signaux émotionnels pour reproduire l’état dans lequel nous étions lors de la rencontre avec la réalité. »




Pixel et pinceau

Projet Andrej Barov “Mes films favoris” de 2003-2004

Le „Leinwand“ ou la toile, est la base des peintures à l’huile ou acryliques. Le „Leinwand“ est aussi la surface, l’écran sur lequel les films sont projetés. La toile et l’écran se distinguent clairement de part et d’autre d’une ligne prononcée de séparation. Cette barrière ne semble jamais avoir été brisée auparavant. Est-ce trop dérangeant d’imaginer la toile comme écran de projection ; est-ce inadmissible de considérer l’écran de projection comme une toile ?

L’idée de l’écran destiné à la projection cinématographique résulte sans doute d’une contingence historique. La naissance de la psycho analyse correspond plutôt fortuitement à l’expansion du cinéma. Pourtant, le cinéma n’est nullement le média de projection par excellence. Les images peintes sur les écrans sont en quelques sortes les même que celles qui émanent de la tradition psycho analytique. En revanche, l’écran de projection des salles de cinéma se montre tel le porteur des tendances actuelles et réactionnaires. L’écran n’est alors en aucun cas le symbole d’une époque révolue. La série « Mes films favoris » de Andrej Barovs Zyklus illustre ces deux aspects très distinctement.

Une histoire complète se concentre alors en une seule image et nous est contée selon la position d’une figure ou la constellation d’un tableau de caractères. Nous connaissons tous ces impressions qui brûlent au fond de l’âme et effacent complètement la mémoire. Ce sont des projections, les sédiments d’une anecdote. L’univers entier d’un film pourrait être projeté sur un écran. Andrej Barov se distingue en appliquant non pas de la peinture à huile ou acrylique sur la toile, mais des photographies numériques retravaillées grâce aux techniques modernes de la dite animation 3-D. Ainsi, le pictural ne réside pas ici dans l’application de la couleur mais plutôt mais dans l’aliénation de la composition et de la représentation. Les pixels remplacent le pinceau, l’écran par contre survit indemne, voire rénové, modernisé.
1958 geboren in Leningrad, Russland
1976 - 1981Studium an der Akademie für Theater, Musik und Spielfilm, Leningrad (Diplom) 
1981 - 1988Stellvertretender Produktionsleiter im Spielfilmstudio Lenfilm, Leningrad 
1989Einwanderung nach Deutschland; Regie für zwei Theaterstücke am Universitätstheater in Tübingen; Film für den Südwestfunk, Baden-Baden: "Asyl in der Kaserne" 
1994Dozent an der Neuen Akademie der Schönen Künste, St. Petersburg 
seit 1990künstlerische Tätigkeit als Fotograf; lebt und arbeitet in München 


Prix (sélection)

2003  Bronze ADC Deutschland ("Bitte ein Byte", SZ-Magazin) 
2002  Landesgartenschau Kronach: Thomas-Gottschalk-Garten (Kunst am Bau) 
1998  Auszeichnung des Kultusministeriums der Russischen Föderation 
1993  European Photography Award 

Bourses (sélection)

2005  Berufung als Mitglied DGPh, Deutsche Gesellschaft für Photographie e.V.


Expositions (sélection)

2005"Colour Matrix", Andrej Barov, Brian Eno, Sonderausstellung des Museums für Abgüsse Klassischer Bildwerke, München
2004"Perceptions" KODAK Photokina 2004
"Art Drinks In The City", Köln (Art Cologne)
"Digital Album", Galerie Wild, Frankfurt/Main
"My favourite films", Galerie Benninger, Köln
"Wahrnehmungen", Galerie Andrea Brenner, Düsseldorf
"Digitalisierte Welten", Galerie Digital Art, Frankfurt/Main
2001"Raumdefinitionen", Galerie Benninger, Köln
2000"Erbgut", Galerie Benninger, Köln
1999 Galerie "Goethe 53", Landeshauptstadt München, Kulturreferat, München; "Delikatessen", Galerie Benninger, Köln
"CeBIT 1999", MAXON;
"Reality TV" (Erste lange Nacht der Münchner Museen)
1995Museum der Neuen Akademie der Schönen Künste, St. Petersburg
1993 Graphik-Photo-Art-Galerie, München
1991Galerie Fischinger, Stuttgart; Galerie Grießhaber, Tübingen


Expositions de groupe (sélection)

2005"Wraps", anläßlich der Sonderausstellung "Bunte Götter-Die Farbigkeitantiker Skulptur" Skulpturhalle Basel
"Raumdefinitionen", anläßlich der 7. Internationale Fototage
 2005"Parfum - Ästhetik und Verführung", Museum für Kunst und Gewerbe, Hamburg
2004"Digiscapes", Ausstellung zum Zweiten Symposium der DGPh und FH Nürnberg
"Digital Album", ART Forum Wiesbaden
2003 "images against war", Galerie Lichtblick, Köln / München,
"Abstraktion", Kunstverein Schloss Plön
"Wohnträume - Wohnräume", Museum für Gestaltung, Zürich
"Kunstbrücken", Galerie RAAB, Berlin
2002"Unsolid Icons", International Meeting of Photography, Plovdiv, Bulgarien
2001"Initiale 7", Projektraum M54, Basel
"unbezähmbar", Lebenshaus-Projekt, Köln
1999"Hertener Phototage", Herten
"Biennale della Fotografia Storica e Contemporanea", Venedig
"Die lange Nacht der Museen", Galerie Goethe 53, München (Videoinstallation)
"Biennale der Photographie", Moskau
"Aufbruch - Zeitgenössische Kunst aus Rußland", AGFA / "photokina '98", BAYER Leverkusen (später St. Petersburg, Moskau)
"Modernism and Postmodernism: New Russian Art of the Ending Millennium", Hartford College, Oneonta, New York (später Pittsburgh, Baltimore, Chicago)
"Neue Tendenzen aus Sankt Petersburg", Galerie ArtKiosk, Brüssel
"X", Galerie Seefeld
"Oscar Wilde bittet zum Tee" / Sankt Petersburger Neoakademismus
Galerie Lichtblick downtown / Tina Schelhorn, Köln
 1997 "Kabinett - Sankt Petersburger Tendenzen", Stedelijk Museum, Amsterdam
"Meerprojekte" Galerie FOE 156, München
"Zeitgenössische Russische Kunst", Galerie Kai Hilgemann, Berlin
"Moderne Kunst aus Sankt Petersburg", Galerie ArtKiosk, Brüssel
"Biennale der Photographie", Vilnius, Lettland
1996 "Idylle und Katastrophe - Neoakademismus und Nekrorealismus aus Sankt Petersburg", Europäisches Kulturzentrum in Thüringen, Erfurt (später Dessau, Hamburg)
"Metaphern des Entrücktseins -  Aktuelle Kunst aus Sankt Petersburg", Badischer Kunstverein, Karlsruhe
"Zurück zur Photographie"; Saal Manege, Moskau
1995 Galerie Seippel, Köln
1994Galerie Susanne Albrecht, München
"photokina '94", Köln: Objekt für Kodak AG ("Time Voyages")
artcircolo: "Mělník-Hořin 1994" (Schloß Mělník, CR)
Teilnahme an den "Medientagen München"
1993Galerie Albrecht, München (m. Elsworth Kelly, Richard Mullican)
European Photography Award '93
1992 "photokina", Köln: Präsentation für Kodak AG
1991 Münchner Stadtmuseum (m. Annie Leibovitz)


Essais / Articles (sélection)

Novum Magazin 05/2005
Photo Technik International 03/2005
Foto Digital 03-04/2005
Lufthansa Magazin 01/2005
Designers Digest 09/2004
GO München 10/2005
SZ Magazin 03/2004
Photo Technik International 05/2004
Tout va bien 03/2003
SZ Magazin 05/2002

> En savoir plus
< Réduire
Favoris  0
Votre œuvre a été ajoutée à vos favoris
Panier  0
Le produit a été ajouté
L'article a été retiré
Des inspirations, page après page : l’Art Magazine LUMAS

Dans l’Art Magazine LUMAS, vous trouverez une fine sélection de nouvelles découvertes, les derniers travaux et plein d’autres choses sur nos artistes. Recevez-le gratuitement chez vous.

Toujours à la page : la newsletter LUMAS

Soyez les premiers à découvrir nos nouveautés, événements et autres recommandations des commissaires d’exposition LUMAS. Nous nous réjouissons également de vous inviter aux événements exclusifs dans votre galerie LUMAS.
M. Mme
Art Magazine Newsletter
//fill search fields on main stage Choisissez votre langue